Notre filière en images ; le lien avec les exploitations laitières

Le secteur de la viande de veau s'est industrialisé au début des années soixante du siècle dernier en réponse au développement de l'industrie laitière.


L'Europe s'étant jurée après la seconde guerre mondiale de ne plus connaître la faim, la politique agricole commune s'est employée à stimuler l'intensification de la production. Jusqu'à cette époque, la plupart des fermiers possédaient des exploitations mixtes qui produisaient un petit peu de tout. Ils avaient quelques vaches, quelques cochons, un peu de céréales et un potager. Mais afin de répondre aux besoins grandissants de la population d'après-guerre en pleine expansion, c'est tout le secteur de l'alimentation qui a dû se développer de manière intensive. Les éleveurs ont agrandi leurs exploitations et se sont spécialisés, les fabriques de fromage et de produits laitiers se sont élargies tandis que la demande des consommateurs ne cessait d'augmenter. 

Qui dit vaches, dit veaux. En effet, une vache produit du lait uniquement si elle est pleine. L'éleveur garde une partie des veaux nés dans son exploitation pour remplacer ses bêtes et pérenniser son exploitation laitière.  Les veaux restants sont envoyés chez les éleveurs de veaux lorqu'ils sont âgés de 14 jours au minimum. Il s'agit généralement de jeunes taureaux. Les veaux sont ensuite élevés en groupes dans des exploitations soucieuses de leur bien-être. C'est donc la consommation de lait, de beurre et de fromage qui se trouve à l'origine de la naissance des veaux.