Notre filière en images : Une production durable des peaux de veaux

Notre filiale Oukro située à Apeldoorn traite chaque année environ 1,5 million de peaux de veaux qui proviennent pour l'essentiel de nos propres abattoirs. Oukro se charge du traitement préliminaire des peaux de veaux, les autres types de traitement étant la responsabilité de ses clients. Ces derniers transforment par exemple les peaux en chaussures, sacs et vêtements.


La première priorité d'Oukro est de veiller à ce que les peaux de veaux soient traitées dès leur arrivée à l'usine. Les peaux de veaux pouvant en effet se putréfier, elles sont conservées dans la saumure. Le sel, qui pénètre dans le grain de la peau, permet de conserver les peaux d'animaux plus longtemps. 

Oukro s'efforce d'améliorer la durabilité du processus en utilisant le plus efficacement possible la saumure et en garantissant une conservation parfaite des peaux. Un emploi excessif de sel pose des problèmes en matière d'épuration de l'eau, tout en obligeant nos clients à effectuer des manipulations supplémentaires pour dessaler les peaux. Notre objectif est donc de vendre un maximum de peaux de veaux non salées. Dans la pratique, cela signifie que nous avons décidé de privilégier la réfrigération comme moyen de conservation des peaux. Cette solution durable de conservation de nos matières premières est particulièrement appréciée de nos clients. Oukro livre à l'heure actuelle 20 % de peaux fraîches non salées à ses clients. L'entreprise s'est également penchée sur sa consommation de sel et a réussi à la réduire de 9 % au cours de ces dernières années. 



  • Le site utilise les cookies
  • Masquer cette notification